Articles taggés avec ‘yeux exorbités’

Nager c’est pour les faibles ! Partie 1 : Periophthalmus

Vendredi 15 novembre 2013

Quand je vous dis poisson, vous pensez à un machin vaguement oblong et écailleux pourvu de nageoire et qui passe son temps à barboter stupidement dans l’eau.

Eh bien certains d’entre eux se la jouent anticonformistes et se font la malle hors de l’élément liquide.

C’est le cas de ceux de l’espèce Periophthalmus, en effet ces petits malins se baladent tranquillement hors de l’eau sur les bords sablonneux et les racines des mangroves.

Ils sont aussi appelés poisson-grenouilles à cause de leur tendance à se déplacer en sautillant à l’aide de leur nageoires pectorales en forme de pattes. Ils se servent aussi de leur queue comme d’un ressort pour se propulser particulièrement loin.

Ils peuvent passer jusqu’à deux heures hors de l’eau, mais guère plus, en effet leur peau doit rester humide pour permettre les échanges d’oxygène avec l’air ambiant. Ils ne sont pas pourvus de poumons et respirent donc par la peau.

Très territoriaux et agressifs, ils se creusent des nids dans le sable dont l’embouchure est entourée d’un rempart de sable sur lequel ils se perchent pour guetter les potentiels visiteurs inopportuns. Dès qu’un autre poisson-grenouille s’approche, il est immédiatement et farouchement attaqué.

Leur yeux globuleux, exorbités et rétractiles leur permet d’avoir une vision totalement périphérique que ce soit dans ou hors de l’eau. Ils font une dizaine de centimètres et se nourrissent essentiellement d’insectes et de petits invertébrés.

Majoritairement terrestre mais toujours dépendants de l’élément aquatique, le mode de vie de ces Gobiidés nous donne des indications sur les scenarii évolutifs ayant permis la colonisation de la terre ferme par les vertébrés.

Je vous invite à visionner ce sympathique reportage sur leur mode de vie et notamment leurs différentes postures de combat :